Pas de bébé à la consigne !

Ce jeudi 28 mars 2019 a vu, dans toute la France, les personnels des crèches mobilisé·e·s.

Dans le plus grand secret, le gouvernement entend réformer les modes de garde de lapetite enfance avec notamment :

- Une baisse du ratio d’encadrement par des professionnel.le.s qualifié.e.s
- Une augmentation du nombre d’enfants par professionnel.le
- L’accueil d’enfants en surnombre « à titre exceptionnel », validé au quotidien
- Une inflation du nombre d’enfants en micro-crèches, passant de 10 à 16
- Une réduction de la surface d’accueil par enfant : 5,5 m2 au lieu de 7m2 actuellement

Dans l’agglomération paloise, le mouvement a connu une ampleur inégalée, à la hauteur des enjeux :

De nombreuses crèches, à Pau ou Jurançon notamment, ont  du fermer pour tout ou partie de la journée.

 

 

Un rassemblement s’est tenu sur le parvis de l’Hôtel du Département, puis les participant·e·s se sont rendu·e·s. place Royale, pour se faire entendre du Maire de Pau et Président de la Communauté d’agglomération.

En effet, depuis le 1er janvier 2019, l’Agglo assure la compétence petite enfance (avec un statut particulier pour les crèches de Billère, Lescar et Lons).

Une délégation a été reçue par le Directeur Général des Services.

 

Lire ici le préavis de grève de la CGT et l’appel du collectif « pas de bébé à la consigne »

Lire  aussi l’article de la République des Pyrénées

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.