Idron, la désinformation ne passe pas !

Les agents des Services Techniques de la Mairie d’Idron, dans la banlieue de Pau, sont allés,  en quelques jours de confinement généralisé, de surprise en surprise.

Alors qu’ils respectaient strictement la consigne qui leur avait été donnée de ne sortir de leur domicile que pour les motifs non professionnels prévus par le gouvernement, ils ont pu constater que des personnes utilisaient leur matériel, leurs équipements, leurs véhicules de service pour assurer leurs tâches en leur lieu et place.

Selon certaines de ces personnes, il s’agissait de bénévoles venus pallier l’absence du personnel, selon d’autres, de personnes recrutées par la Mairie !

Ils s’en sont donc émus en adressant à Madame le Maire un courrier.

Mais Samedi matin 4 avril 2020, au marché aux comestibles ouvert par dérogation préfectorale, ils ont appris que « la rumeur » faisait porter la responsabilité de la situation à un soi-disant « droit de retrait » dont ils auraient fait usage !

Ils ont donc demandé au syndicat CGT de rétablir les faits, ce qui a donné lieu au communiqué de presse ci-après :

Communiqué du syndicat CGT des territoriaux de l’agglomération paloise

A propos de la continuité du Service Public à la Ville d’Idron 

Depuis le début du confinement décidé par le gouvernement pour faire face à l’avancée de l’épidémie due au Covid-19, Madame le Maire d’Idron a demandé aux agents des Services Techniques de la Commune de respecter ce confinement, et de ne pas se rendre à leur travail, en les plaçant sous le régime des Autorisations Spéciales d’Absence.

A ce jour, les personnels sont toujours dans l’attente de directives concernant une reprise, au moins partielle, de l’activité, avec les mesures de protection adéquates (gestes barrière, dotation en gel hydroalcoolique et le cas échéant en masques).

Si la CGT a, sur le plan national, demandé l’arrêt de toutes les activités non vitales, cette mesure n’est pas aujourd’hui en application, et les agents territoriaux sont donc susceptibles de rejoindre leur poste de travail, dès lors que « les conditions d’hygiène et de sécurité de nature à préserver leur santé et leur intégrité physique sont assurées aux fonctionnaires durant leur travail » (article 23 du titre I du Statut des Fonctionnaires).

Aussi les agents ont-ils été surpris, voire choqués, de constater que des personnes extérieures aux services municipaux effectuaient leurs tâches, avec leurs équipements et leur matériel. Ils s’en sont émus auprès de Madame le Maire, qui n’a pas daigné leur apporter de réponse.

En outre, plusieurs habitants ont questionné les agents sur un prétendu « droit de retrait » dont ils auraient fait usage, amenant la Maire à faire appel à d’autres moyens pour entretenir la Commune.

Le syndicat CGT tient à préciser, à la demande de nos collègues :

                • que les agents des services techniques de la Ville d’Idron ont été écartés de leur travail par décision unilatérale de Madame le Maire ;

                • qu’ils n’ont pas exercé leur droit de retrait, mais qu’ils seraient amenés à le faire, si, au moment de la reprise, les locaux n’étaient pas désinfectés, et les Equipements de Protection Individuels (actuellement confiés aux prestataires extérieurs) remplacés par des équipements neufs ;

                • que les agents sont dans l’attente d’instructions positives de leur hiérarchie et ne peuvent admettre d’être désignés comme responsables de cette situation.

Le syndicat CGT condamne ce recours à des prestataires extérieurs (qu’ils soient bénévoles, salariés d’une entreprise, ou recrutés directement par la Mairie en qualité de contractuels) en lieu et place des agents municipaux normalement affectés à cette tâche. Rien ne saurait en effet justifier une telle dérive, ni ne pourrait, en aucun cas, dispenser l’autorité territoriale de l’application des règles élémentaires d’hygiène, de sécurité, et de droit.

Enfin une réponse positive !

La Presse Quotidienne Régionale (La République des Pyrénées, mardi 7 avril, Sud-Ouest, mercredi 8 avril) s’est fait l’écho de cette intervention.

Dans la journée, les agents ont reçu le mail suivant, émanant du technicien en charge des Services Techniques de la Mairie d’Idron :

Mesdames, Messieurs,

Certains d’entre vous ont exprimé le souhait de reprendre une activité au sein des services technique (sic) communaux durant cette période de confinement.

Aussi, il vous est proposé que les agents en capacité (c’est à dire les agents ne souffrant pas d’une pathologie les rendant vulnérables au covid-19, n’étant pas en arrêt de travail, n’étant pas mobilisés pour la garde de leurs propres enfants) de reprendre leur activité le mardi 14 avril selon les horaires habituels. Ce dispositif ne vous est pas imposé et s’applique sur la base du volontariat.

Bien entendu, les agents volontaires devront scrupuleusement respecter les attitudes qui s’imposent en matière de protection face au virus (distanciation sociale notamment). Je vous laisse le soin de me faire connaitre individuellement votre souhait d’être volontaire de façon à ce que vos activités soient organisées et adaptées à la situation particulière que nous traversons.

Je vous remercie.

Très cordialement.

Guy Galouye.

Les agents, avec leur syndicat CGT, se félicitent de cette décision, et  vont donc mettre à profit le délai fixé pour s’assurer que toutes les préconisations en matière de décontamination des locaux et équipements ont bien été mises en oeuvre et que les moyens leur sont donnés pour assurer leur sécurité.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.